Quel récipient pour mon rhum arrangé ?

Après le contenu, place au contenant. Le récipient utilisé pour élaborer un rhum arrangé doit d’être en verre. Le métal peut être utilisé uniquement si il a été traité. L’atout du verre est esthétique, puisqu’il laisse apparaître les fruits pendant leur macération. Certes moins cher, le plastique est un choix à éviter : il risque d’altérer le goût de la mixture.

La forme du récipient ne doit pas être négligé, le goulot doit être assez large pour pouvoir introduire et d’extraire tous les ingrédients. Les fruits ont tendance à gonfler pendant la macération, les bocaux de type « Le Parfait », avec leur joint caoutchouc, sont idéaux. Il existe plusieurs formats allant de 0,5 à 2 litres. Les bouteilles de lait, de jus de fruit ou de soupe en verre de 1 litre, sont un bon compromis. Mais leur capacité n’excède pas 1L, ce qui représente le principal inconvénient, puisque rhum, sucre et fruits mélangés équivalent à 1,5L de panachage.

Concernant l’étanchéité de la bouteille ou du bocal, il est primordial qu’ils puissent se fermer de manière hermétique. Un film cellophane placé sous le couvercle, entre la mixture et le couvercle, est une solution envisageable.

Laissez-vous tenter

Rhum au cacao

-/10
45 min
60 jours

Rhum banane kiwi

-/10
15 min
90 jours

Rhum kiwi poire noisette

7.00/10 (1)
15 min
90 jours

Rhum cassis groseille

10.00/10 (1)
30 min
90 jours

Rhum des bois

-/10
10 min
60 jours

Widgets